Santé

La CPAM et ses partenaires unis pour l’accès aux soins des populations fragiles

La CPAM et ses partenaires unissent leurs efforts pour lutter contre les exclusions et garantir l’accès aux droits et aux soins des populations fragiles en Ariège.

Fin mars, la CPAM de l’Ariège signait une convention de partenariat avec Emmaüs et la Carsat Midi-Pyrénées, puis une seconde avec Adoma (anciennement SONACOTRA), afin de venir en aide aux populations fragiles sur le territoire ariégeois.

Agir ensemble et protéger les plus démunis

Début mars, une étude menée sous l’égide de l’Assurance Maladie et de l’Observatoire des non-recours aux droits et services révélait que 60% des personnes interrogées avaient renoncé à au moins un soin ou acte dont elles avaient besoin lors du confinement du printemps 2020.

De leur côté, les partenaires Emmaüs et Adoma, qui viennent en aide aux plus démunis dans de nombreux domaines, font de l’accès aux droits et à la santé un axe majeur d’accompagnement auprès de leurs bénéficiaires.

Pour autant, des difficultés perdurent pour faire connaître leurs droits aux personnes en situation de rupture.

C’est pourquoi fin mars, la CPAM de l’Ariège signait une première convention de partenariat avec Emmaüs et la Carsat Midi-Pyrénées puis, une seconde avec Adoma.

(De gauche à droite) Mme ARRAHMANI, responsable du pôle accompagnement des assurés à la CPAM, M. PAUL Directeur Emmaüs, M. GELABERT, coordonnateur front office/back office à la CPAM

L’objectif ? Agir ensemble pour lutter contre le non recours aux droits et aux soins des populations fragiles.

Etablir une relation privilégiée entre les partenaires signataires

Dans un souci commun de lutte contre les exclusions, pour garantir les droits à l’Assurance Maladie et l’accès aux soins des populations fragiles, les conventions signées visent à établir une relation privilégiée entre les partenaires signataires, au bénéfice des personnes accueillies et accompagnées par Emmaüs et Adoma.

Via ces conventions, l’objectif est de permettre aux structures partenaires, Emmaüs et Adoma, d’informer leurs bénéficiaires des dispositifs mis en œuvre par la CPAM de l’Ariège. Mais aussi de signaler et d’orienter vers la CPAM les personnes en situation de fragilité (droits non ouverts, renoncement aux soins, situation de précarité, …).

(De gauche à droite) M. GELABERT, coordonnateur front office/back office à la CPAM, Mme ARRAHMANI, responsable du pôle accompagnement des assurés à la CPAM, Mme TROTABAS, directrice de la CPAM, Mme SAVAJOL, intervenante sociale Adoma et Mme BLASQUEZ, Directrice hébergement adjointe Adoma

Suite à ces signalements, les collaborateurs de l’Assurance Maladie établissent le bilan complet des droits des personnes orientées par les partenaires (droits de base, Complémentaire santé solidaire, AME, …), procèdent à l’ouverture de ces droits ou à leur mise à jour.

Les équipes de la CPAM accompagnent les personnes en fonction de leur situation vers les différents dispositifs d’aides financières existants (action sanitaire et sociale, service social) ou de prévention santé (réalisation d’un bilan de santé, d’examens préventifs et/ou de dépistages). Les équipes peuvent également accompagner et orienter les personnes signalées dans le système de santé pour des prises en charge médicales adaptées.

En savoir plus sur les dispositifs d’accès aux droits et aux soins de l’Assurance Maladie : www.ameli.fr/ariege

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
1
J'aime
0
Dubitatif
0
redaction
La rédaction d'AZINAT.COM TV reçoit tous vos messages, communiqués et les sélectionne pour les diffuser au bon endroit et dans la bonne rubrique ..

    Tu pourrais aussi aimer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:Santé