CouseransPatrimoine

Grotte de la Cigalère et mines du Bentaillou, des joyaux du patrimoine souterrain

Il y a quelques jours, le président du Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises Kamel Chibli et la sous-préfète de Saint-Girons Catherine Lupion sont allés à la découverte d’un des joyaux des Pyrénées Ariégeoises : la Grotte de la Cigalère, sur les hauteurs de Sentein.

Ils étaient accompagnés d’un groupe de spéléologues, de représentants de l’ONF, de la commune de Sentein et de divers services de l’Etat, guidés par Jean-Claude BAREILLE ancien élu au conseil municipal de Sentein et très grand connaisseur de la grotte.

Située à environ 1700 m d’altitude, au pied des mines du Bentaillou, la grotte de la Cigalère fait partie d’un réseau souterrain de plus de 10 000 mètres de développement actuellement cartographiés, dans le calcaire du Bentaillou. La présence de très grandes quantités de concrétions de gypse fait de cette cavité une référence internationale, des plus hauts intérêts scientifique et patrimoniaux, et a conduit à des mesures de protection particulières. La grotte est classée au titre des sites naturels par décret d’avril 1981 et fait en outre partie des sites candidats au projet de Réserve Naturelle Nationale Souterraine de l’Ariège.

 Le groupe a également visité les galeries de l’ancienne mine de Bentaillou, elle-même reconnue au plan scientifique comme un gisement d’exception. Pendant près d’un siècle, jusque dans les années 1950, des milliers de mineurs y ont extrait du zinc et du plomb argentifère dans des conditions redoutables.

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
1
Chouette
3
J'aime
1
Dubitatif
1
redaction
La rédaction d'AZINAT.COM TV reçoit tous vos messages, communiqués et les sélectionne pour les diffuser au bon endroit et dans la bonne rubrique ..

    Tu pourrais aussi aimer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:Couserans