LittératureSORTIR EN ARIEGE

Foix : Les passagers du livre avec Katrina Kalda – le 9 novembre

Pour ce troisième rendez-vous des Passagers du livre, l’Estive vous propose de rencontrer Katrina Kalda, autour de son roman “La mélancolie du monde sauvage” aux éditions Gallimard.

Elevée par une mère fragile dans un quartier pauvre de Calais, Sabrina se résout à une existence sans perspectives, jusqu’à ce qu’elle découvre sa vocation : elle consacrera sa vie à l’art. Entre précarité étudiante, amitiés fortes et recherches artistiques, elle se voue totalement à ce projet. Mais les soubresauts de sa vie amoureuse et les bouleversements d’un monde dont l’effondrement semble inéluctable ne tardent pas à infléchir sa trajectoire.

À travers le destin d’une artiste contemporaine, Katrina Kalda interroge la place de l’art dans un univers en crise. Son écriture, harmonieuse et assurée, soutient ce roman plein d’émotions.

 Katrina Kalda

Katrina Kalda est née en Estonie. Elle est arrivée en France, à Calais, peu après la chute du Mur de Berlin. Tombée amoureuse de la langue française, elle a très vite eu envie de l’explorer par le biais de la lecture et de l’écriture. La mélancolie du monde sauvage (2021) est un livre né du sentiment d’impuissance face à l’érosion de la biodiversité et à la crise climatique. Confrontée à la question de l’inutilité, voire de l’inanité de la littérature, devant la perspective de l’effondrement, Katrina Kalda est partie à la rencontre de femmes et d’hommes qui s’efforçaient de créer et de vivre en ayant un impact positif sur le vivant.

Katrina Kalda est l’auteure de trois romans parus chez Gallimard, Un roman estonien, Arithmétique des dieux (prix littéraire Richelieu de la francophonie) et Le pays où les arbres n’ont pas d’ombre.

Le roman La mélancolie du monde sauvage est né de l’exploration des chemins menant aux Refuges d’art d’Andy Goldsworthy (Alpes du Sud), de la construction d’une kerterre, de discussions autour de la teinture végétale, de la photographie, du bronze et du bois… La trajectoire de Sabrina, personnage principal du roman, reflète cette recherche d’une juste place de l’artiste dans le monde, cette quête de la beauté et de la joie, malgré tout.

Mardi 09 novembre – 18h3 à l’Estive
entrée libre

Rencontres animées par Astrid Cathala et organisées en partenariat avec l’association L’Œil du souffleur, la librairie Majuscule Surre et la Médiathèque de Foix-Varilhes.

Avec Radio Transparence et le restaurant Le Phoebus.

Crédit photo : F. Mantovani

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
redaction
La rédaction d'AZINAT.COM TV reçoit tous vos messages, communiqués et les sélectionne pour les diffuser au bon endroit et dans la bonne rubrique ..

    Tu pourrais aussi aimer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:Littérature