PersonnalitésUNE

Marc Carballido, grande figure des élus et responsables socialistes ariégeois n’est plus

Marc Carballido figure importante de la vie locale et régionale est décédé d’une longue maladie. Personnage important à la Région Midi-Pyrénées, puisqu’il en avait été un de ses vice-présidents sous la présidence de Martin Malvy, secrétaire du parti socialiste ariégeois, président du Pays des Pyrénées Cathares, président du Campus des métiers et des qualifications et Pyrénéen convaincu, il nous quitte en laissant derrière lui de nombreuses réalisation qui ont changé les territoires ariégeois.

De l’humain, beaucoup d’actions et d’engagements pour cette figure départementale. Nous avons eu l’occasion de travailler avec lui dans le cadre des développements du territoire des Pyrénées Cathares et eu l’occasion a de nombreuses reprises de l’interviewer sur le terrain à propos de son « Pays » qu’il aimait tant !

C’est en étant autrefois dans les mêmes locaux que le Pays des Pyrénées Cathares à Lavelanet que nous l’y croisions lui et son équipe. Toujours un mot gentil et toujours à l’écoute.

Agé de 73 ans Marc Carballido s’est éteint dans la nuit du 3 au 4 mai et c’est avec beaucoup de tristesse que la rédaction a appris son décès. Nous présentons nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Les hommages des personnalités de l’Ariège 

Le Pays d’art et d’histoire des Pyrénées Cathares se sent triste et orphelin depuis l’annonce du décès de son fondateur Marc Carballido, mais… à la fois tellement chanceux d’avoir côtoyé de si près un si grand monsieur.
On se souviendra de sa plume, mais Marc c’était aussi une voix……la voix qui conseille, rassure, raisonne, accompagne, porte, motive, invite à la réflexion, et celle qui savait si bien sublimer les Pyrénées Cathares……
En hommage et en souvenir de Marc Carballido..

La disparition de Marc Carballido nous plonge tous dans une grande tristesse. Militant politique et associatif, il a été pendant de longues années vice-président de la communauté de communes de Mirepoix que je présidais.
Homme de culture, il s’est employé à oeuvrer pour le développement culutrel de notre territoire. Ardent défenseur de la lecture publique, de la création et de la diffusion du spectacle vivant, il a été un acteur important du développement du mirapicien
A Solange, son épouse, à ses enfants et à ses proches j’adresse mes plus sincères condoléance.
Jean-Jacques Michau – Sénateur de l’Ariège

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Marc Carballido. Sans conteste, Marc a été un ami et un grand soutien au festival Mima et à son développement.
Nous saluons son intelligence, sa sensibilité pour la culture, son écoute et son engagement quant au devenir du territoire.
Nos pensées aujourd’hui se tournent vers Solange et toute sa famille à qui nous exprimons nos sincères condoléances.
Caroline Galmot et toute l’équipe de l’association Filentrope.
Crédit-photo : Direct de France 3 au Festival MIMA 2019.

Nous avons travaillé en bonne intelligence avec lui quand il était conseiller régional en charge de la montagne.
Plus localement nous avions apprécié son engagement pour la mise en avant des producteurs locaux du pays des Pyrénées Cathares.Marc était un élu particulièrement à l’écoute des paysans de la Confédération paysanne.
Angel Alegre, Porte parole de la Confédération paysanne de l’Ariège

C’est avec tristesse et beaucoup d’émotion que nous avons appris en fin de matinée le décès de Marc Carballido ancien président du Pays des Pyrénées cathares – label qu’il a plus que largement contribué à mettre en œuvre, un label pour lequel il continuait à œuvrer. « Marc était très investi pour notre territoire, pour le PAH. Un homme de conviction, généreux, sincère » indique Marc Sanchez maire de Lavelanet. La ville de Lavelanet présente ses plus sincères condoléances à son épouse et à sa famille.
Mairie de Lavelanet

C’est avec une profonde tristesse que j’apprends le décès de mon ami Marc Carballido. Homme de tous les combats pour porter haut ses idées, son département, sa Région et ses Pyrénées. Il se sera battu jusqu’au bout contre la maladie avec « courage, détermination et philosophie » selon ses propres termes.
Homme de lettres et philosophe, amoureux de la culture espagnole et de son histoire, en particulier la Retirada, Marc était un homme fidèle à ses valeurs et à ses engagements.
J’appréciais sa vision de la société qu’il voulait toujours plus humaniste. Son combat, c’était la lutte contre tous les individualismes, les égoïsmes, le repli sur soi. Son combat, c’était toujours plus de fraternité, de lien social et d’intégration.
Il laisse son Pays d’Art et d’Histoire et son Centre International des Montagnes du Sud orphelins de sa vision de développement durable et raisonnée des territoires.
Christine Téqui – Présidente du Conseil Départemental

La disparition de Marc Carballido laissera le PS ariegéois orphelin d’un inlassable militant du socialisme humaniste progressiste. Homme de grande valeur qui durant des années a contribué avec finesse et intelligence à accompagner la fédération PS et ses élus vers toujours plus d’ exigences pour porter haut les valeurs et les combats de la gauche. C’est un ami qui part et qui laissera un grand vide . Marc c’était Fraternité respect passion au service des autres de son territoire. Merci.
Frédérique Massat

C’est avec une grande tristesse que j ai appris ce matin le décès de Marc Carballido. Homme engagé avec de grandes valeurs humanistes, Marc a contribué au développement de notre département et particulièrement au Pays de Mirepoix à travers sa Présidence au Pays d Arts et d Histoire. J adresse très sincères condoléances à toute sa famille et ses proches.
Alain Toméo – Président de la Communauté de communes du Pays de Mirepoix 

« J’ai appris aujourd’hui avec une vive émotion, et une grande tristesse, le décès de Marc Carballido. Dans ce moment douloureux, mes premières pensées, ainsi que tout mon soutien, vont à son épouse, à ses enfants, à sa famille et à tous ses proches. Le Pays Cathare, l’Ariège et l’Occitanie perdent aujourd’hui l’un de leurs défenseurs les plus engagés et passionnés.
J’avais eu l’honneur et le plaisir de partager avec lui les bancs du Conseil régional sous la présidence de Martin Malvy. D’abord vice-président en charge de l’agriculture, il avait ensuite pris la délégation de la Montagne et des programmes transpyrénéens. Des sujets qu’il portait avec ferveur et conviction, toujours soucieux de faire entendre et de défendre les territoires ruraux. Je garde de ces années-là le souvenir d’un homme profondément humain, accessible et d’une grande finesse, qui avait l’Ariège chevillé au corps. La question de l’éducation et de la formation des jeunes fut également un fil rouge de son action, aussi bien en tant que conseiller régional qu’au sein du Campus des métiers et qualifications du tourisme pyrénéen, dont il fut président.
Nous partagions l’amour de notre région, du patrimoine et de nos chères Pyrénées, bien sûr, mais aussi une vision commune de l’engagement au service d’un territoire et de ses habitants. Un engagement qui passe par la fidélité, la constance, l’écoute. Marc n’a jamais compté son temps ni son énergie pour porter haut le Pays des Pyrénées Cathares, dont il avait obtenu la labellisation comme pays d’art et d’histoire avant d’en prendre la présidence.
Marc était l’homme de tous les combats, mais avec une conception du combat qui passe toujours et avant tout par le débat d’idées et la recherche de solutions partagées. Ses nombreux mandats, politiques comme associatifs, aux services des autres, furent autant de témoignages sincères de son humanisme et des valeurs socialistes qui ne l’ont jamais quitté.
En mon nom, et au nom de tous les élus de la collectivité régionale, j’adresse aujourd’hui à toutes celles et tous ceux qui ont partagé sa vie, mes plus sincères condoléances ».
Carole Delga – Présidente de la Région Occitanie

Marc Carballido, grande figure du parti socialiste ariégeois, nous a quitté. C’est une grande tristesse pour nous tous, qui avons eu la chance de le côtoyer.
Marc était un ovni. Sa culture et sa vision profondément humaniste et social-démocrate lui apportaient la sagesse et le recul nécessaires pour prendre les bonnes décisions, pour mettre en place de grands projets tels que le label « Pyrénées Cathare, Pays d’art et d’histoire » dans le Pays De Mirepoix.
Marc était aussi un passeur. Il n’a eu de cesse de bâtir des ponts, toute sa vie, entre la France et l’Espagne, dont nos histoires et nos racines sont tellement mêlées. Nous sommes nombreux à avoir eu un parent, c’était le cas pour Marc, ou un grand-parent, c’est mon cas, qui ont fuit le Franquisme espagnol pour se réfugier dans notre Sud-Ouest et à y bâtir leur vie.
Je présente mes condoléances à Solange, à ses enfants, à ses petits enfants, aux habitants de Dun, ainsi qu’à tous ceux qui l’ont connu et qui sont aujourd’hui, je le sais, dans la peine.
Repose en Paix cher Marc.
Jérôme Azéma – Conseiller municipal et communautaire de Foix

 

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
1
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
1
redaction
La rédaction d'AZINAT.COM TV reçoit tous vos messages, communiqués et les sélectionne pour les diffuser au bon endroit et dans la bonne rubrique ..

    Tu pourrais aussi aimer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:Personnalités