Santé

« Ma santé, Ma Région » : L’Occitanie lance son service public pour une santé de proximité

En France, avec 1 personne sur 10 vivant dans un désert médical, les habitants voient de nombreuses années les inégalités d’accès à l’offre de soins médicaux se creuser.

Le départ à la retraite de médecins généralistes, sans que la relève ne soit assurée, n’est plus une situation exceptionnelle, surtout dans une région comme l’Occitanie où la population augmente et vieillit. Pour freiner ce phénomène et contribuer à garantir, à tous, un égal accès aux soins, la Région se mobilise en créant son service public de la santé : « Ma santé, Ma Région ».

Afin d’organiser ce nouveau service public, et renforcer le maillage territorial de l’offre de soin en Occitanie, la Région met en place une structure partenariale innovante destinée à créer les conditions permettant le recrutement de médecins salariés dans les territoires où le secteur libéral est insuffisamment implanté et en complémentarité avec celui-ci. Cette structure publique a pour mission la création et la gestion des centres de santé de Ma Région, dans lesquels exerceront des médecins mais également, selon les besoins, des sages-femmes et des infirmiers.

Un outil collectif et innovant au service :

Des citoyens

Pour permettre à tous les habitants d’Occitanie un accès aux soins de premiers recours, le service public « Ma santé, Ma Région » poursuit 2 objectifs principaux :

  • Le recrutement de 200 médecins, infirmiers et sage-femmes, dont une quarantaine dès 2022 ;
  • La création et la gestion de centres de santé dans lesquels exerceront ces professionnels, au rythme d’une dizaine par an, dès 2022.

Afin de de répondre aux attentes exprimées par les habitants et assurer une continuité des soins, les médecins recrutés exerceront dans les centres de santé, pour des soins programmés et non programmés, et réaliseront également des visites à domicile. Selon l’organisation définie par les autorités sanitaires, ils participeront aux permanences de soins (soirées, week-end, voire nuits). Afin de préparer l’avenir, la Région incite les médecins à assurer le rôle de Maître de Stage Universitaire.

Des médecins

Ce nouveau service public sera également synonyme de mieux vivre pour les médecins avec des conditions d’exercice facilitées grâce au salariat, mode d’exercice recherché en particulier par les jeunes médecins. Prise en charge par l’employeur des démarches administratives dont l’Agence Régionale de Santé (ARS) et l’Assurance maladie, locaux de travail totalement équipés en matériel médical, et secrétariat médical en appui : la Région et ses partenaires mettront tout en œuvre pour proposer des conditions de travail optimales.

La recherche de médecins généralistes souhaitant exercer dans les territoires membres du groupement « Ma santé, Ma Région » est en cours. Infos pratiques sur :

https: //www.laregion.f r/ Recrutement-medecins

Des territoires

Dès le début du mandat, la Région a proposé notamment aux départements, communes et intercommunalités de s’engager pour ce nouveau service public via plusieurs appels à manifestation d’intérêt lancés au cours des derniers mois. Le groupement « Ma santé, Ma région » est à ce jour composé de 18 premiers membres répartis en 4 collèges :

  • Collège 1 : La Région Occitanie
  • Collège 2 : Les Conseils départementaux
  • Collège 3 : Les communes et intercommunalités
  • Collège 4 : Les structures mettant à disposition leurs réseaux et expertises

La Communauté de commune Haute-Ariège ainsi que la Communauté de communes Couserans-Pyrénées sont les Premiers partenaires à s’engager avec la Région à lutter contre les désert médicaux : 

La Communauté de Communes Couserans Pyrénées se réjouit de l’ouverture imminente du Centre de Santé de Sainte Croix Volvestre. Il n’y avait plus de médecin sur cette zone depuis plusieurs mois. La population va retrouver une médecine de proximité. Ce centre va permettre par un maillage avec les Maisons de Santé Pluriprofessionnelle, la couverture santé de l’ensemble du territoire.

Jean-Noël Vigneau, président de la Communauté de Communes Couserans-Pyrénées

 

Le territoire rural et de montagne de la Haute-Ariège est particulièrement touché par la désertification médicale. Je fonde mes plus vifs espoirs pour que le GIP* « ma Santé, ma Région », outil de mutualisation de moyens créé à l’initiative de la Région Occitanie, redonne à ses administrés, le droit de se soigner.

Alain Naudy, président de la Communauté de communes de Haute-Ariège

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
1
J'aime
0
Dubitatif
0
redaction
La rédaction d'AZINAT.COM TV reçoit tous vos messages, communiqués et les sélectionne pour les diffuser au bon endroit et dans la bonne rubrique ..

    Tu pourrais aussi aimer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:Santé