Tourisme et loisirs

Tourisme en Ariège : Janvier, l’hiver s’installe très lentement

Dans la continuité du mois de décembre, le début d’année est marqué par un déficit d’enneigement. L’arrivée du froid sur la seconde semaine permettant la production de neige de culture puis l’arrivée de la neige ont permis l’ouverture progressive des stations et des domaines pas ouverts jusque là.

Ces circonstances n’ont pas permis de déclencher des courts séjours de la clientèle de proximité, impactant notamment l’activité des hébergeurs. Les excursions à la journée sont restées également limitées. La clientèle en séjour était majoritairement présente sur la première semaine de janvier correspondant aux vacances scolaires, et n’a pas contrebalancé le poids mensuel de l’activité des professionnels. Les activités de loisirs hors ski ont permis de répondre à la clientèle présente, en recherche d’activités. Ainsi, près de la moitié des professionnels juge leur activité en baisse par rapport à l’année précédente qui rappelons le reste une année exceptionnelle par son niveau d’enneigement.

Hébergements : Un mois de janvier ankylosé

42% des hébergeurs jugent leur activité inférieure par rapport à l’année précédente. Tout comme le mois de décembre, le manque d’enneigement de la première quinzaine de janvier et les mouvements sociaux n’ont pas favorisé leur activité.

Les restaurateurs insatisfaits

8 restaurateurs sur 10 jugent leur activité inférieure à l’année précédente. Ceux situés sur les domaines skiables sont impactés par le manque d’enneigement et les restaurateurs situés sur les autres zones déplorent les circonstances sociétales. Les consommations additionnelles (dessert, café, etc) sont plus restreintes.

Une ouverture progressive des domaines skiables

Les professionnels estiment leur activité en baisse par rapport à l’année précédente qui reste une année exceptionnelle. L’ouverture partielle des domaines et les activités proposées en station ont permis de satisfaire la clientèle présente.

Les écoles de ski enregistrent une baisse de leur activité liée au manque d’enneigement. Les cours de ski alpin en direction des enfants restent toutefois l’activité la plus demandée pour ce mois.

Perspectives dumois defévrier

Les vacances scolaires d’hiver débutent avec la zone B (Nantes, Marseille, Strasbourg) suivi par avec la zone C (Montpellier, Paris, Toulouse) pour finir avec la zone A (Bordeaux, Limoges, Clermont Ferrand). L’activité sur la dernière semaine du mois de février (du 25 février au 03 mars) est attendue comme étant supérieure aux autres semaines. Ainsi, 4 professionnels sur 10 envisagent un niveau d’activité de moyen à bon.

Méthodologie : La note de conjoncture détermine les ressentis sur la période écoulée et les tendances du mois à venir à partir de l’opinion des professionnels interrogés. Ces résultats ne peuvent en aucun cas se substituer aux analyses quantitatives et qualitatives. Les résultats présentés sont issus d’une enquête en ligne via la plateforme AriègeStats, menée
du 27 décembre au 08 janvier 2019 sur 725 professionnels (taux de réponse : 17%).
Partenaires : Offices de Tourisme, CRT Occitanie

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top