Foix Haute-Ariège

Le programme D-marche® : le meilleur traitement c’est le mouvement

Vous ne connaissez sans doute pas le programme D-marche©, car il n’existe pas encore en Ariège. Mais pas encore ne veut pas dire jamais, et comme ça nous a beaucoup intéressés, on a décidé de vous en parler. Voilà ce que nous écrivions en 2014 (voir l’article) maintenant le programme existe depuis plusieurs années.

Nous sommes donc allés à la rencontre des D-marcheurs du Pays de Tarascon-Sur-Ariège.

On marche en général pour se déplacer, mais aussi pour manifester, on marche pour le climat, on marche juste par plaisir ou on marche pour sa santé.

A Tarascon-sur Ariège les D-marcheurs allient plaisir et santé et ils sont 70 à se retrouver, par petits groupes, les mardis et vendredis pour parcourir les chemins du Pays de Tarascon.

Une belle aventure pour Françoise et Christelle les deux infirmières à l’origine du projet.

Mais elles ne sont pas seules, le programme D-marche© implique un grand nombre de professionnels du pôle de santé libéral de Tarascon-Mercus-Arignac : médecins, infirmièr.e.s, kinésithérapeutes, pharmacien.e.s, orthoptistes, orthophonistes, pédicures, travaillent ensemble pour la santé de leurs patients.

Guy, Fabienne, Bernard, Marie-France et Catherine font parti du « noyau dur » du groupe des D-marcheurs, ils y ont trouvé, en plus de la marche et de ses bienfaits des amitiés sincères.

« Ca me fait beaucoup bien au moral, et dans mon corps je me sens un peu mieux » explique Fabienne

Marie-France à été difficile à convaincre, « mais je suis très heureuse d’être là » , dit elle, « mon mari a suivi et ils nous tarde d’être au mardi ou au vendredi pour rejoindre le groupe « 

Bernard est arrivé il y a huit mois sur recommandation de son médecin traitant, « Je suis enchanté et je remercie Françoise et Christelle du bien être qu’elles m’ont apporté. « 

Guy est « chargé de mission » c’est souvent a lui que revient le rôle de « coordinateur » c’est à dire de choisir les parcours et d’avertir le groupe.

Quant a Catherine, qui a fait un accident vasculaire cérébral il y a deux ans, elle ne voulait rien entendre : « je ne voulais pas sortir, je ne voulais pas marcher, je ne voulais pas faire de sport, mais comme Christelle était sympathique, que le groupe était sympathique, je me suis mise a marcher et a faire du sport et aujourd’hui ma vie a changé »

Pour Olivier, responsable national du programme D-marche®, ce qui est unique dans ce groupe, c’est que les personnes se sont approprié le programme au point de sortir de leur rôle de patient pour devenir des citoyens. « l’initiative a été portée par Françoise et Christelle mais, ce qui est interpellant c’est que maintenant ce sont les patients qui convoquent les infirmières pour parler du programme, on inverse les rôles et ça me paraît une bonne chose pour que ça dure » explique t’il.

Pour contacter le programme D-marche® : d-marche.fr

Ou

Association ADAL
5 impasse du 49 rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris
adal@adal.fr
01 42 40 45 10
adal.fr/adal2/accueil.html

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top