Politique

Pamiers autrement , « respectons le passé, inventons l’avenir » une liste menée par Frédérique Thiennot

Ils ont durant plusieurs mois navigué dans les quartiers à la rencontre de plus de 150 Appaméens pour recueillir leurs avis sur la gestion de la cité, Ils pensent aujourd’hui pouvoir trouver et proposer des solutions pour ces hommes et ces femmes pour qu’ils puissent y vivre en toute sécurité et leur rendre la vie plus agréable. Pamiers Autrement se veut être une liste indépendante de toute organisation politique.

« Notre démarche s’inscrit dans une charte éthique et efficiente en intégrant une forte participation citoyenne, la déclaration d’intérêt sera en ligne. Notre souhait notamment est que citoyens et élus de l’opposition puissent être intégrés dans les commissions et les réflexions de la municipalité. » précise Frédérique Thiennot

 » Parmi les axes de travail que nous souhaitons développer si nous sommes élus, le manque de transparence municipale et des actions pour l’éviter sont primordial, la mobilité des citoyens dans la ville et les déplacements en bus ou à vélo sont des enjeux importants qui vont de pair avec une voirie et des trottoirs en bon état. ..

Sont notés également comme axes et problèmes à résoudre : les incivilités (Déchets et bruits) et le sentiment d’insécurité qui est certes peu corrélé à la réalité (si on en croit les statistiques) mais qui existe chez beaucoup de gens et notamment les personnes âgées… 

Il reste que la dégradation du centre-ville et la multiplicités des travaux nous semblent peu cohérents…

Enfin une pression fiscale trop forte pousse à ne pas pouvoir vivre dans la ville.

« Nous voulons construire Pamiers Autrement » et c’est aussi notre slogan

L’examen de la situation sera global et notamment la situation financière de la ville, certaines actions ne vont pas influer sur les finances mais certaines actions et projets en seront conditionné.

Pour illustrer le Les chiffres annoncent 700 logements insalubres à Pamiers, mais nous ne savons pas exactement où ils sont. Le Parc municipal est abandonné par les habitants, les personnes âgées n’osent plus y rentrer.

« L’analyse du DOB nous donnera des pistes et d’ici quelques semaines », précise Alain Rochet, «  la plupart des subvention viennent dans le contrat ANDRU qui implique d’autres opérateurs.

La priorité pour nous pour Pamiers c’est le développement durable et la cohésion sociale.

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top