Art et Culture

« Trois territoires, une volonté commune » : développer la culture autour des cinémas municipaux

Les communes de Tarascon-sur-Ariège, Mirepoix et Lavelanet travaillent de concert depuis quelques mois maintenant avec un objectif : « arrêter l’évasion vers d’autres départements, maintenir les cinémas de village en fédérant et mutualisant. » Jeudi 30 janvier Alain Sutra, Pierre Garcia adjoint de Nicole Quillien et Marc Sanchez ont officialisé leur partenariat. 

Quatre salles de cinéma pour 60.000 entrées aujourd’hui 

Après un important travail mené sur Lavelanet et qui a porté ses fruits, ces trois villes ont décidé de participer à une dynamique commune : nombre plus important de séances, politique de programmation tonique, de communication…

Un objectif : arrêter l’évasion vers d’autres départements. Mais aussi, ainsi que le résume Alain Sutra maire de Tarascon, « il est question d’une volonté politique de défense de service public. Nous devons répondre à l’attente de nos citoyens avec une programmation de qualité, des prix qui défient toute concurrence. »

Depuis le 1erjuillet, Mirepoix travaille de concert avec Lavelanet et a vu « une augmentation significative (25 à 30%) de ces entrées sur le 2esemestre. » Pierre Garcia soulignant : « Mirepoix a toujours voulu garder une gestion municipale ; ainsi, nous pouvons garder la main ». Autre satisfaction en Mirapicien, le public passionné de cinéma art et essai est resté fidèle. Pour le maire de Lavelanet, cette mutualisation « des trois territoires résulte d’une volonté commune. Nous partageons nos expériences, il n’y a pas de concurrence entre nous, mais une complémentarité. » Marc Sanchez rappelant, « le cinéma est également vecteur d’économie. Bien souvent, en allant voir un film, on sort boire un verre, partager un repas. » Propos relayés par Alain Sutra soulignant « de plus, nous menons une politique culturelle  à l’égard de nos plus jeunes ; de la maternelle au jeune adulte. » 

Du côté des techniciens œuvrant désormais de concert, tous louent « l’intelligence collective et la dimension humaine. » Côté pratique et ainsi que l’explique Jacques Vergne directeur du Casino : « avec 4 salles de cinéma, nous avons plus de poids sur les distributeurs. Désormais, nous pourrons partager les sorties nationales dès la 2esemaine et non plus la 3eou 5esemaine. Un plus ». 

Côté programmation encore, les techniciens ont salué le travail en partenariat avec les associations La Sauce du Casino ou Ciné 9, travail portant sur le cinéma d’art et d’essai, l’accueil de réalisateurs, etc… Quant aux trois communes, « elles ne s’interdisent rien, le cinéma devant rester un atout culturel très fort. »

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top