HistoirePatrimoinePays Foix-Varilhes

Foix : La restauration du « lit de Henri IV » est achevée

Après plusieurs mois de soins minutieux sur les boiseries et les tissus dispensés dans des ateliers spécialisés à Paris et Toulouse, les derniers éléments manquants du lit d’Henri IV sont de retour à Foix.

LE MYTHE D’UN LIT ROYAL

C’est au château de Pailhès, situé au nord de Foix, que Jacques de Villemur-Pailhès, nommé gouverneur du comté en 1566 par Henri IV du fait de leurs relations privilégiées, avait fait aménager une chambre du roi.

Le lit demeura dans la même pièce, au premier étage du château de Pailhès, pendant près de quatre siècles. Connue depuis le XVIIe siècle sous le nom de « chambre du roi ». Le remarquable lit du XVIIe siècle y fut conservé jusqu’en 1990.

Classé au titre des monuments historiques en 1965, le lit a été acquis en 1991 par le Conseil Général de l’Ariège pour son Musée départemental. D’importantes restaurations ont été réalisées sur les textiles entre 1994 et 1999. Présenté durant quelques années au Palais des Évêques de Saint-Lizier, il a finalement rejoint le château de Foix en 2006, dans la tour dite du Milieu.

A la fin de l’année 2018, le lit a de nouveau fait l’objet d’études et d’opérations de restauration suite notamment au constat de dégradations de la laine du matelassage. Le lit a été remonté en mai 2021.

Aujourd’hui, après plusieurs interventions qui ont été menées de façon systématique : documentation et photographies (avant et après traitement), dépoussiérage minutieux, recherche du tissu, consolidation par couture, refixage de la broderie…, la restauration est achevée.

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
2
Dubitatif
2
Laurence d'AzinatTv
Rédactrice principale sur Azinat.com, Laurence réalise au quotidien des reportages sur les produits et recettes du terroir ariégeois.

    Tu pourrais aussi aimer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:Histoire