Actualités

Le 1er ministre confirme le début du déconfinement le 11 mai malgré 4 régions classées rouge

Le premier ministre, accompagné de plusieurs ministres, a dévoilé depuis Matignon les derniers détails du plan de déconfinement le 11 mai, « un processus très progressif, qui va durer au minimum plusieurs semaines » a déclaré le 1er ministre

On résume les grand points :

Le ministre de la Santé a présenté la carte du déconfinement. Celle ci classe les départements en rouge et en vert selon trois critères : circulation du virus, tension hospitalière, capacité en matière de tests virologiques. 

Si les départements verts restent verts dans les 3 prochaines semaines, une  nouvelle étape de déconfinement pourra être envisagée début juin.

Dans les départements rouges, le déconfinement est possible “mais avec restrictions”. Les collèges ainsi que les parcs et jardins resteront fermés.

Retour en classe

Un retour en classe pour les élèves de 6e et 5e est envisagé à compter du 18 mai dans les départements classés “vert”.
87 à 90% des communes prévoient des réouvertures la semaine prochaine, déclare Jean-Michel Blanquer qui estime qu’il y aurait environ 1 million d’élèves qui retourneront à l’école encadrés par 130.000 enseignants.

Personnes vulnérables

Pas de confinement obligatoire pour les personnes vulnérables après le 11 mai, a annoncé le Premier ministre, mais il leur demande de conserver dans toute la mesure du possible des règles de prudence très strictes, comme celles des deux derniers mois.
Le gouvernement ne prévoit néanmoins pas “d’assouplissement supplémentaire” dans les Ehpad, afin de “continuer à tout faire pour protéger les personnes âgées vulnérables”, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran.

Transport

Le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun pour les passagers à partir de 11 ans et les contrevenants seront passibles d’une amende de 135 euros
En Ile-de-France, classée “rouge”, l’accès aux transports en commun sera par ailleurs réservé aux heures de pointe au personnes détenant une attestation de leur employeur ou ayant un motif impérieux pour se déplacer.

Déplacements

Il sera possible de sortir librement dans la rue sans attestation, dans une limite de 100 km autour de sa résidence, au-delà de cette limite, une nouvelle attestation (pour motif impérieux) sera nécessaire. Elle sera publiée le 11 mai et sera disponible en format numérique

Il restera possible de parcourir plus de 100 km au sein de son département

«Des contrôles seront organisés sur les routes, autoroutes, gares, aérogares. Lors d’un contrôle en voiture, deux cas de figure possible : une attestation remplie ou, sur un trajet de moins de 100 km, un simple justificatif de domicile sera suffisant. 

Rassemblements

Dans les départements «verts», les cafés, restaurants et lycées pourraient rouvrir dans trois semaines.

L’accès aux plages et lacs pourra être autorisé dès le 11 mai par les préfets sur demande des maires, a annoncé Christophe Castaner.

Les médiathèques, bibliothèques, petits musées pourront rouvrir mais des systèmes de régulation devront être mis en place. En matière sportive, seule sera autorisée la pratique individuelle. Les rassemblements resteront limités à 10 personnes : un nouveau seuil pourra être organisé dès le 2 juin si la situation sanitaire le permet. Les rassemblements de plus de 5000 personnes resteront interdits jusqu’au mois de septembre. Quant aux cérémonies religieuses, des discussions sont encore en cours pour une reprise à la fin du mois. 

Les frontières resteront fermées jusqu’au 15 juin au moins, mais la libre circulation des travailleurs transfrontaliers reste préservée

Economie

Au premier jour du déconfinement ce sont “400.000 entreprises qui représentent 875.000 emplois qui vont rouvrir”, a déclaré le ministre de l’Economie. “Ce sont 77.000 salons de coiffure, 33.000 commerces d’habillement, 15.000 fleuristes, 3300 libraires qui vont rouvrir,

Les centres commerciaux de plus de 40.000 mètres carrés en France, dont la réouverture était incertaine, “pourront rouvrir” le 11 mai “en accord avec les préfets, sauf en Ile-de-France” 

les fonds de solidarité seront maintenus jusqu’à la fin du mois de mai et Les charges sociales patronales de mars, avril et mai seront totalement supprimées pour tous les secteurs contraints à une fermeture administrative.

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top