Tourisme et loisirs

Tourisme en septembre : au milieu du marasme, la restauration tire son épingle du jeu

Il ne fait pas bon travailler dans le tourisme en cette période de pandémie et de crise sanitaire, et l’Ariège qui a cru un temps, être épargnée, prend de plein fouet la décrue, et ce dès la mi-septembre. Si les beaux jours ont pu maintenir un peu d’activité et que les restaurateurs tirent leur épingle du jeu, il n’en reste pas moins que la plupart des prestataires touristiques ariégeois voient leur chiffre d’affaires chuter brutalement en ce début d’automne et les perspectives ne sont pas réjouissantes…

On s’en doutait un peu, et la dernière note de conjoncture de l’Agence Départementale du Tourisme, vient de confirmer les faits, passé la fin août, septembre n’a pas tenu ses promesses.

« Après un mois d’août satisfaisant pour la plupart des professionnels, le mois de septembre s’en distingue nettement. Même si les deux premières semaines du mois, appuyée par une météo clémente, semblent avoir été correcte, les professionnels enregistrent une baisse de leur activité sur l’ensemble du mois.

En effet, l’absence de la clientèle étrangère, groupe, scolaires, seniors, et affaires a durement impacté les professionnels. A cela s’ajoute les annulations d’événements culturels et sportifs ainsi qu’une météo contrastée oscillant entre températures chaudes en début de mois et un temps agité et froid sur la seconde partie.

Concernant les hébergements, les hôtels et les hébergements collectifs paraissent les plus touchés par la baisse d’activité. Les meublés de tourisme et les chambres d’hôtes, dont l’activité varie en fonction des propriétaires, semblent se maintenir. L’absence de la clientèle groupe impacte également les activités culturelles et sportives qui enregistrent une activité inférieure à l’année précédente. La restauration, attirant une clientèle locale, connait une activité équivalente à l’année dernière. »

Voilà en quelques mots le bilan du moins de septembre établi auprès de 154 professionnels, pour le détail vous pouvez retrouver la totalité des analyses sur les pages « Pro », pour la fin de l’année, les professionnels restent sceptiques :  » Les incertitudes liées à la propagation de la pandémie de la Covid-19 et les mesures gouvernementales qui s’en suivent ne rassurent pas les professionnels du tourisme. Le contexte sanitaire et économique n’est pas favorable aux déplacements et aux réservations de la clientèle notamment des groupes. Ainsi pour le mois d’octobre, seulement 9% des professionnels estiment leur activité de moyen à élevé et 57% faible« .

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top