SantéUNE

Troisième point de situation épidémique de l’ARS : “Nous sommes au milieu du chemin”

Ce jour à 15h30, Pierre Ricordeau, directeur de l’ARS Occitanie avec Pascal DURAND et Benoit RICAUT-LAROSE (Direction du Premier Recours – ARS Occitanie) donnaient une visioconférence de presse afin de faire un point à la fois sur l’évolution des indicateurs épidémiques en  Occitanie et sur le déploiement des tests de dépistage dans la région.

Situation épidémique

La situation est globalement positive, sans doute les premiers effets du couvre-feu suivi du confinement.

On constate une baisse de 30% des hospitalisations conventionnelles, ainsi qu’une baisse, mais moins significative, dans les services de réanimations entrainant par là une baisse de pression dans les services d’hospitalisations.

Cependant le niveau reste encore élevé sur l’ensemble de la région Occitanie Nous nous sommes écarté du scénario catastrophe, mais nous ne sommes qu’au milieu du chemina déclaré Pierre Ricordeau

L’indicateur du taux de positivité à baissé significativement dans la région il est actuellement de 13%, avec quand même de forts écarts selon les départements : 17% dans le Gard, 19% en Lozère et dans les Hautes-Pyrénées, et moins de 10% en Ariège, Aude et Pyrénées Orientales.

Pour rappel, lors du déconfinement de mai dernier le taux de positivité était de 1%.

L’impact de l’épidémie reste préoccupant dans les EHPAD

A ce jour, il y a encore 210 clusters soit 1/4 des EHPAD, avec encore un nombre important de décès : 165 cette semaine.

Déploiement des tests de dépistage

Maillon essentiel de la lutte contre la propagation du virus, tous les acteurs de la santé sont mobilisés pour tester, tracer et isoler les personnes porteuse du virus.

Ainsi le déploiement des test RT-PCR a été multiplié par six en six mois, 30.000 tests par semaine en juin, 180.000 aujourd’hui.

En parallèle, depuis quelques semaines, l’ARS déploie des test antigéniques.

Pour un même type de prélèvement (nasopharyngé), ils sont plus rapides (de 15 à 30 minutes pour les résultats) et constituent un outil supplémentaire pour réduire les chaînes de transmission virale. Ils viennent en complément des tests RT-PCR qui restent toujours la technique de référence pour la détection de l’infection à la Covid-19.

Les tests antigéniques peuvent être réalisés au sein des laboratoires de biologie médicale,  en pharmacies, dans les aéroports et chez les médecins généralistes ou les infirmières libérales.

En occitanie, 800.000 tests ont été mis à disposition par l’ARS avec la répartition suivante :

  • 307 000 pour les EHPAD, établissements et services médico-sociaux
  • 207 000 pour les services d’urgence
  • 100 000 pour les personnels l’Education Nationale
  • 19 800 pour les activités des sapeurs- pompiers (SDIS)
  • 17 200 pour les activités des maternités

Le reste pour une opération itinérante avec la Région et la Croix-rouge vers les plus défavorisés et les territoires plus isolés mais aussi pour les voyageurs arrivant dans les aéroports et ports

Malgré tout, port du masque, gestes barrières et distanciation restent de mise, rien n’est encore gagné

Impact en terme de santé mentale

L’impact du confinement sur la santé mental est un sujet central, aussi il est proposé au bénéfice de tous un dispositif de soutien psychologique adapté à chacun, à destination des professionnels intervenant dans la santé comme du grand public de la Région Occitanie.

Un numéro unique en Occitanie 05 34 39 33 47 (Service & appel gratuit) ou vous serez orientés vers des psychologues et psychiatres volontaires CUMP (Cellule d’urgence médico-psychologique) pour vous aider.

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Laurence d'AzinatTv
Rédactrice principale sur Azinat.com, Laurence réalise au quotidien des reportages sur les produits et recettes du terroir ariégeois.

    Tu pourrais aussi aimer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:Santé