EducationToute l'actualité

10 postes supprimés à la cité scolaire de Mirepoix, les profs disent non !

Jeudi 4 février la Cité scolaire de Mirepoix organisait une journée de grève avec présence dans l’établissement pour dénoncer une situation alarmante. Une grève suivie à 90%. 

Sur 16 suppressions de postes annoncées dans le département, 10 vont être supprimés à Mirepoix dès la rentrée prochaine. 

L’académie invoque les raisons de démographie liée au vieillissement de la population « Hors le département reste à effectif constant » explique Laura professeure d’histoire  « et la carte scolaire est modifiée depuis maintenant 3 ans, nous avons perdu Laroque d’Olmes et rien récupéré en échange et depuis nous perdons des élèves et des postes« . 

Au collège, deux classes et six postes sont menacés : Français, Anglais, technologie, SVT, Physique Chimie, histoire géographie et EPS.  Au lycée ce sont deux postes de mécanique qui sont sur la sellette, alors que des bac pro viennent d’ouvrir, ainsi qu’un poste de lettres-anglais et un de math. 

Outre cet aspect pédagogique il y a aussi la question du reclassement, où vont aller les enseignants ? « Cela dépend des matières et des possibilités » explique Laura, « ils disposent de points supplémentaires et doivent faire des vœux de mutation. Le problème c’est que dans le département, il n’y a pas de poste vacant, de physique chimie par exemple… très peu de postes se libèrent et les collègues craignent de devoir aller sur d’autres départements alors qu’ils ont acheté des maisons, certains sont là depuis plus de 10 ans« .

Un rendez-vous est fixé à l’inspection académique mardi prochain au cours duquel une délégation d’enseignants va demander :

La récupération des APM (heures d’allocations progressives de moyens) données aux zones et aux catégories sociales défavorisées et qui permettent de faire des dédoublement en français, maths, SVT, physique et de fonctionner en groupes réduits

La modification de la carte scolaire avec l’obtention de l’ensemble des villages de la vallée du Doutouyre, qui sont actuellement répartis sur les 3 bassins (Lavelanet, Pamiers, Mirepoix).

Et enfin, sachant que ces suppressions ne feront qu’accentuer le problème n°1 relevé par les parents d’élèves à savoir les absences des profs non remplacés, la délégation réclamera également la création de moyens de remplacements qui sont criants en Ariège.

« Ces suppressions de postes vont à l’encontre de toutes les dernières annonces du gouvernement sur la prise en compte des élèves en difficultés suite au confinement » conclu Laura

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
1
J'aime
7
Dubitatif
0
Laurence d'AzinatTv
Rédactrice principale sur Azinat.com, Laurence réalise au quotidien des reportages sur les produits et recettes du terroir ariégeois.

    Tu pourrais aussi aimer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:Education