SantéUNE

48 jours de grève à L’EHPAD de Fabas

Débutée le 27 janvier dernier, la grève d’une partie du personnel de la Maison de Retraite, La Croix du Sud, de Fabas se poursuit. Vendredi 12 mars un rassemblement à encore réuni une bonne douzaine de salariés ainsi que leurs soutiens au premier rand desquels le syndicat CGT.

Au milieu des grévistes, Rose-Marie Mole, déléguée CGT représentante du personnel dont la mise à pied (avec celle d’un infirmier), transformée depuis en avertissement, a été à l’origine du conflit. Un conflit qui s’est embrasé et a entrainé  une nouvelle mise à pied tandis que les grévistes ont élargi le champ de leur revendication.

« De meilleures conditions de travail, la transformation des CDD en CDI, des embauches de personnels, une prime pour tout le monde au cœur d’un service amélioré au bénéfice des résidents. » L’entreprise de médiation initié par la préfecture, comme l’intervention du Député Michel Larive, n’ont pour l’heure pas eu les effets escomptés. A l’issue du dernier conseil social et économique de l’établissement, réunissant direction et salarié, chacun campe sur ses positions.

Les 12 recommandations préconisées par le médiateur n’ont pas connu d’avancées. Le mouvement de grève est appelé à se poursuivre avec cette requête nouvelle « la levée des sanctions contre les agents. »

A l’image :
Rose-Marie MOLE, animatrice au sein de l’EHPAD et représentante CGT du personnel.

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’articles:Santé