Tradition

L’agneau, les oeufs, l’omelette, c’est le week-end de Pâques

Pâques est la plus importante fête chrétienne après Noël. Elle commémore la résurrection de Jésus-Christ énoncée par la Bible, le troisième jour après sa passion. Le jour de Pâques est un dimanche situé à des dates variables entre le 22 mars et le 25 avril. De ce jour de Pâques dépend, l’Ascension et la Pentecôte.

La tradition veut qu’en ce week-end Pascal, on mange l’agneau et on cache des oeufs, pour les enfants.

L’agneau de Pâques. 

L’agneau pascal est un symbole religieux très présent dans les traditions juive et chrétienne. Il fait référence à l’agneau immolé lors de la Pâque juive.

Les juifs continuent à commémorer l’exode en célébrant la Pâque en sacrifiant un agneau. La fête de Pessa’h (passage) célèbre durant huit jours la libération du peuple d’Israël et la traversée de la mer Rouge.

Le sacrifice de l’agneau tire son origine d’un ordre de Dieu à Moïse, avant la traversée de la mer Rouge, pour immoler un agneau par famille

Pour les chrétiens, la fête de Pâques est le passage de la mort à la vie par Jésus, victime innocente sacrifiée pour racheter les péchés des hommes. Ainsi, Jésus est identifié à l’agneau sacrificiel de la tradition juive. Jésus est aussi représenté par un agneau dans l’Apocalypse.

Pluriel ou singulier

Pâque, sans «s», au féminin désigne d’après le Petit Robert «la fête juive annuelle qui commémore l’exode d’Égypte». Pâques, au pluriel, représente «la fête chrétienne célébrée le premier dimanche suivant la pleine lune de l’équinoxe de printemps, pour commémorer la résurrection du Christ.»

Mais pourquoi des oeufs ?

Pâques, c’est également la fin du jeûne du carême. Dès le IVème siècle, l’usage des oeufs pendant la pénitence de quarante jours est interdit par l’Eglise. Une grande quantité d’oeufs se trouvant entassée dans les provisions de ménage, le moyen le plus expéditif de s’en débarrasser était de les donner aux enfants et de les manger.  C’est aussi l’occasion de la faire la fête avec un bon repas après les restrictions imposées par le carême et l’hiver.

Dans le sud ouest, principalement en Occitanie, l’omelette du lundi de pâques est une très forte tradition qui continue au fil du temps. Si le temps le permet, elle se fait au feu de bois en pleine nature.

L’occasion pour beaucoup de villages d’organiser la première fête de l’année en rassemblant ses ouailles autour de fameuse omelette de Pâques. Des milliers d’oeufs seront cassés ce jour là, espérons que les poules soient à la hauteur !

Mais ça c’était dans le monde d’avant. Cette année, si vous voulez faire l’omelette, ce sera à moins de 10 km de chez vous et pas plus de 6.

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Laurence d'AzinatTv
Rédactrice principale sur Azinat.com, Laurence réalise au quotidien des reportages sur les produits et recettes du terroir ariégeois.

    Tu pourrais aussi aimer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:Tradition