Littérature

Le livre de la semaine : Des idées pour les fêtes la suite… des livres solidaires 

En ce mois de décembre, et à l’approche des fêtes c’est un florilège de livres : roman, BD, pour les jeunes et les plus anciens… bref de quoi vous faire plaisir ou faire plaisir à vos proches.

Des idées pour les fêtes 2ème partie : des livres solidaires 

13 à table ! 2022  

Tonino BENACQUISTA / Françoise BOURDIN / Marina CARRÈRE d’ENCAUSSE / Jean-Paul DUBOIS / François d’EPENOUX / Karine GIEBEL / Marie-Hélène LAFON / Alexandra LAPIERRE / Cyril LIGNAC / Agnès MARTIN-LUGAND / Étienne de MONTETY / François MOREL / Romain PUÉRTOLAS / Tatiana de ROSNAY / Leïla SLIMANI

13 auteurs font cadeaux aux Restos du coeur de textes regroupés dans un poche de solidarité. A offrir à tout le monde avec un livre acheté pour 4 repas distribués. Avec en prime une belle illustration de Riad Satouf

 

 

Le Grand Récho – Histoire(s) d’une cuisine fraternelle 

À l’automne 2018 au cœur de la ville d’Arras, prenait vie une utopie solidaire sous la forme d’un restaurant éphémère appelée Le Grand RECHO. À l’initiative d’une association agissant pour l’inclusion des exilés à travers la cuisine – Le RECHO-, et du maire d’Arras, ce projet collaboratif fit le pari ambitieux de réunir tous les acteurs d’un territoire autour de la question de l’accueil. Pendant 10 jours, ce lieu réunit des communautés qui n’auraient jamais eu l’opportunité de se rencontrer.

Chefs étoilés ou non, exilés, associations, artistes, étudiants, bénévoles… Plus de 3000 personnes ont fait battre le cœur d’un véritable festival de la cuisine solidaire, avec plus de 300 personnes par jour nourris de la même envie de se rencontrer par la cuisine. Albanais, Géorgiens, Erythréens, Somaliens, Syriens, Soudanais, Lybiens, Indonésiens, Irakiens, sont venus mélanger leurs savoir-faire et leurs recettes, raconter leur pays à travers la cuisine, avec des hommes et des femmes d’Arras, de Paris et d’ailleurs. Ensemble avec une quinzaine de chefs et cheffes engagés (Alessandra Montagne, Mohamed El Khaldy, Amandine Chaignot, Florent Ladeyn, Sonia Ezgulian, Gabriel Asseman, Michel Troisgros, Luc Legendre, Manon Fleury, Edouard Loubet, Virginie Dufour, et Olivier Roellinger) ils ont ri, cuisiné, dansé, chanté, raconté, se sont mis à table ensemble et ont inventé la plus belle des recettes, celle de la fraternité.

C’est la richesse et la créativité de la cuisine née de ces rencontres inédites que ce livre propose à son tour de faire partager, en recettes et en images, à la façon d’un album, afin de faire revivre cette aventure culturelle et gastronomique éphémère autant qu’unique. Un témoignage vivant et gourmand immortalisé par le talent de cinq photographes (Alice Barbosa, Jérémie Croidieu, Anne-Claire Héraud, Valérie Lhomme, Sarah Chouraqui), illustrant que l’envie de cuisiner ensemble est la plus belle des promesses, révélatrice de l’opportunité d’un vivre ensemble riche d’humanité.


Putain d’Usine – La Totale

Putain d’usine dresse le portrait d’une classe ouvrière à la fois résignée et révoltée. Version intégrale en 432 pages de la trilogie (Putain d’usine, Les fantômes du vieux bourg, Tue ton patron).

Cette adaptation des romans à succès de Jean-Pierre Levaray par Efix fait surgir la force du propos, aussi sombre soit-il.


Elise et les nouveaux partisans

Tardi refait parler de lui ce coup ci avec Dominique Grange et c’est encore un bonheur.

Le pitch : Elise, jeune chanteuse « montée » de Lyon à Paris en 1958 pour tenter sa chance, tourne le dos au showbiz suite au mouvement contestataire de mai 68. Refusant le « retour à la normale », elle rejoint le maquis des luttes contre l’exploitation, les injustices sociales, le racisme. Un parcours atypique qui nous mène de la guerre d’Algérie jusqu’à la fin des années 70.

On connait bien Tardi (Adèle Blanc-Sec, Nestor Burma, Putain de Guerre et bien d’autres) qui connait Dominique Grange ? C’est de son histoire dont il est question dans cette BD, mêlant fiction et autobiographie.

Grace à ses dessins surannés Tardi nous fait revivre les années 60 – 70 et nous transporte dans la vie d’Elsie (Dominique), sa trajectoire, sa montée à Paris, son abandon du monde de la chanson et son engagement politique. Tardi nous rend cela passionnant et nous renvoie dans un quotidien où tout se joue.


Les Contes de Perrault – Illustrés par l’art brut 

L’intégralité des Contes de Charles Perrault. Un terrible loup dévore sans état d’âme la grand-mère et le Petit Chaperon rouge, des bûcherons abandonnent leurs sept garçons dans la forêt, un homme à la barbe bleue terrifie les habitants de son pays, une jeune fille se désole de ne pouvoir aller au bal.

Cette édition rassemble les trois contes en vers : Griselidis, Peau d’Âne et Les Souhaits ridicules, et les huit Histoires ou contes du temps passé, avec des moralités : La Belle au bois dormant, Le Petit Chaperon rouge, La Barbe bleue, Le Maître chat ou Le Chat botté, Les Fées, Cendrillon, Riquet à la houppe, Le Petit Poucet.

Le brut et le merveilleux en écho à la symbolique des Contes, la force et la pureté des 130 oeuvres présentées dans cet ouvrage sont au service de l’expression des sentiments humains.

Nées dans l’esprit de personnalités singulières à l’imagination sans bornes, animées par la nécessité de créer, éloignées des conventions académiques et peu soucieuses de reconnaissance, ces œuvres sont un cri. Elles portent aujourd’hui le nom d’art brut, notion définie par Jean Dubuffet en 1945. Aloïse Corbaz, August Walla, Adolf Wölfli, Scottie Wilson, Henry Darger, Fleury Joseph Crépin et les 80 autres artistes présents dans ce livre inventent des œuvres d’art spontanées, tantôt brusques, tantôt romanesques, toujours époustouflantes, dans lesquelles la féerie et la terreur des Contes sont omniprésents.

Le regard de spécialistes Bernadette Bricout, professeur de littérature orale à l’Université de Paris, et Céline Delavaux, spécialiste de l’art brut, accompagnent cette lecture par leurs introductions. Elles révèlent le sens des Contes et les liens intimes entre art brut et merveilleux.

C’est beau, mais c’est cher – 230 euros

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
1
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Dominique Mourlane
Plus très jeune, pas encore tout à fait vieux, cela sous-entend qu’il a déjà un certain contenu dans ses bagages, sans être encore tout à fait sage. Un peu touche à tout durant sa carrière, il finit par se poser à Verniolle pour réaliser ses différents centres d’intérêt - passion : la lecture, la chanson, la cuisine, les mots dits les mots écrits. Le voilà depuis 2017 capitaine du vaisseau Relais de Poche : Librairie – Tartinerie - Salle de Concerts, mais avant tout lieu de tous les possibles humains… le voilà encore voguant pour de nouvelles rencontres.

    Tu pourrais aussi aimer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:Littérature