Politique

Henri Nayrou annonce qu’il quitte la présidence du Conseil Départemental de l’Ariège

Henri Nayrou, Président du Conseil Départemental de l’Ariège, a annoncé son retrait de la présidence de l’assemblée départementale ce lundi 21 octobre, à l’occasion de la séance plénière.

Cette décision, conforme à ses engagements énoncés lors de sa prise de fonction en 2015, sera effective le jeudi 24 octobre, date à laquelle le courrier officiel sera adressé à Madame la Préfète de l’Ariège.

Elu Conseiller Départemental du canton du Couserans Ouest en mars 2015, Henri Nayrou continuera de siéger au Département jusqu’au terme de son mandat en 2021. « Je ne regrette rien de ces cinq ans de présidence, livre-t-il à l’assemblée. D’abord, mon moteur en tant qu’élu a toujours été ma passion pour l’Ariège et mon mandat préféré a été celui du département juste devant celui de maire ».

Extrait du discours du Président

Le moment que j’ai choisi pour abandonner cette charge, ne relève ni d’un coup de fatigue, ni d’un conflit, ni d’une chimère, ni du hasard et je précise deux choses :

1/ Mes 75 ans au Beaujolais nouveau. Je suis âgé mais je ne suis pas vieux. Je connais d’ailleurs desjeunes qui sont plus vieux que moi.

2/ Quant au hasard, il ne frappe jamais au hasard. En effet, ce 21 octobre avec cette DM2, nous allons clore l’exercice financier 2019 qui était de ma responsabilité. La prochaine étape budgétaire sera le 25 novembre avec l’élaboration du DOB 2020, et il sera alors présenté par celle ou celui qui me succèdera.

J’ai conscience que ma décision va surprendre, notamment ceux qui ne me connaissent pas. Je quitte mon poste comme j’y ai accédé le 4 novembre 2014 en disant que je n’étais que de passage et,contrairement à toutes les fadaises fielleuses colportées à l’époque, devenir président du Conseil Général de l’Ariège n’entrait ni dans mes ambitions, ni dans mes plans personnels. Mes envies d’alors, c’était de me remettre à l’écriture et de vivre tranquillou ma cinquième vie.

Si j’ai finalement accepté ce poste sans geindre, c’est pour quelques personnes qui sont encore autour de moi et, important, contre l’avis de ma famille. J’avoue que ça a été la première fois que je n’ai pasété maître de mes horloges.

Ceci indiqué, à prendre ou à laisser d’ailleurs, je ne regrette rien de ces cinq ans de présidence. D’abord, mon moteur en tant qu’élu a toujours été ma passion pour l’Ariège et mon mandat préféré a été celui du département juste devant celui de maire.

Quelques réactions

J’apprends avec émotion la démission d’Henri Nayrou de la présidence du Conseil départemental. Connu pour ses convictions en faveur de la ruralité, Henri Nayrou a toujours porté haut les valeurs, les savoir-faire et l’image du département. La création et le développement de l’ambassade « Ariège » au cœur du Salon international de l’agriculture à Paris en témoigne.
Animé par de grandes ambitions pour le département, Henri Nayrou, a toujours su fédérer autour de lui. Nous entretenons d’ailleurs d’excellentes relations tant au niveau professionnel que personnel.
Je respecte profondément la décision de l’homme bien que je la trouve regrettable. Une chose est sûre : nous continuerons à œuvrer ensemble sur de nombreux dossiers dans lequel il restera impliqué, notamment en tant que président de l’Agence départementale de tourisme.
La Chambre d’agriculture de l’Ariège poursuivra son travail partenarial avec le Conseil départemental et le ou la prochaine président(e) de la collectivité.

Philippe Lacube
président de la Chambre d’agriculture de l’Ariège

Carole Delga : « Du bonheur de travailler avec Henri Nayrou »

« Mon ami Henri Nayrou a annoncé ce jour sa décision de mettre fin à son mandat de Président du Conseil départemental de l’Ariège. Henri est un homme de l’écrit, mais aussi un homme de parole puisqu’il avait pris cet engagement au moment de son élection à la tête du département en novembre 2014. Ce respect de la parole donnée, c’est aussi le respect des autres, des citoyens en premier lieu, et Henri Nayrou a démontré tout au long de sa présidence que ces mots avaient pour lui un sens profond. Il est pour moi un des visages de cette République des Territoires que j’appelle de mes vœux, toujours engagé et déterminé pour son Ariège, au plus proche des préoccupations des habitants de son canton, de son département. Un élu exemplaire à bien des égards. 
Elue depuis janvier 2016, j’ai eu beaucoup de bonheur de travailler avec Henri Nayrou que je connais et j’apprécie depuis longtemps. Si nous avons tous deux du caractère, nous avons bâti ensemble un partenariat fort entre l’Ariège et l’Occitanie qui, je le sais, va perdurer avec le nouvel exécutif bientôt en place »

Carole Delga
présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. 

Le prochain ou la prochaine Président(e) du Conseil Départemental sera élu(e) par les Conseillers Départementaux réunis lors d’une assemblée extraordinaire le vendredi 8 novembre prochain.

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top