Actualités

COVID-19 stade 3: Point de situation en Ariège au 18 mars

La préfète de l’Ariège réunit chaque jour, depuis le 2 mars 2020, une équipe opérationnelle départementale pour coordonner les mesures de lutte contre la pandémie Covid-19, elle est en lien étroit avec les élus du département.

Les mesures de lutte contre la propagation du virus sont entrées en vigueur hier à midi pour réduire les contacts au strict minimum.

Elles sont nécessaires et essentielles pour protéger toutes les personnes et pas seulement les plus agées.

Un dispositif de controle a été mis en place par les forces de l’ordre. Il repose sur des points de controle fixes comme mobiles, partout dans le département. Il mobilise au moins 160 gendarmes et 50 policiers en Ariège.

Nombre de points de controles : Gendarmerie: 30 points de controle fixes et 30 points mobiles. Police : 7 points de controles fixes ( Pamiers et Foix) ainsi que des patrouilles mobiles.

Toutes les personnes qui circulent doivent etre en mesure de justifier leur déplacement. Cela concerne évidemment les piétons. Pour chaque sortie, chacun doit disposer d’une attestation de son employeur pour les déplacements professionnels et d’une attestation sur l’honneur pour les autres déplacements, indiquant son identité, son adresse et les motifs de son déplacement.

Mardi en Ariège les forces de l’ordre ont adopté une démarche plus pédagogique que répressive, mais dès mercredi les premières vervalisations sont tombées : la gendarmerie a verbalisé 3 fois pour non présentation de l’attestation, et la police a dressé 5 PV, pour des motifs similaires.

Globalement les controles se passent dans de bonnes conditions, et les consignes sont bien appliquées. Si la pédagogie était encore de mise aujourd’hui, les forces de l’ordre en Ariège pratiqueront désormais la tolérance zéro .

Le décret portant création d’une contravention réprimant la violation des mesures de confinement prévoit 135€ d’amende forfaitaire et 375€ en cas de majoration.

La vie économique

Les mesures gouvernementales ont pour objet d’éviter autant que possible les regroupements de personnes afin de limiter la propagation du virus. C’est pourquoi les commerces qui ne relèvent pas d’une activité de 1ère nécessité sont fermés.

Cela ne signifie pas pour autant, que l’activité économique doive etre réduite pour tous les secteurs professionnels qui ne génèrent pas habituellement des rassemblements de clientèle.

C’est pourquoi, outre les trajets domicile-travail autorisés pour ceux qui ne peuvent pas télé-travailler ou travailler à distance, il est évidemment admis que les personnes qui exercent une activité qui les oblige à se déplacer (livreurs par exemple) ou à travailler en extérieur (chantiers de batiments de travaux publics notamment) doivent la poursuivre.

Les établissements industriels, entrepots, marchés de gros sont autorisés à fonctionner dans le respect des consignes sanitaires en vigueur.

Le réapprovisionnement normal des commerces alimentaires de première nécessité est assuré. Aussi, les marchés doivent pouvoir continuer de se tenir mais uniquement pour les produits de première nécessité et à la condition de respecter un espacement plus important qu’à l’accoutumé entre les étals.

Les marchés de Foix (vendredi), Tarascon -sur-Ariège et Ax les Thermes (samedi) sont maintenus et se tiendront dans le strict respect des consignes données par le gouvernement : réservés aux produits alimentaires avec des étals suffisamment espacés. Le marché de Foix du vendredi se tiendra non pas sous les halles Villotte et Saint Volusien mais sur les allées Villotte. Dans le Couserans tous les marchés sauf saint-Girons se tiennent : Alzen, La Bastide de Sérou, Le Mas d’Azil, Massat. Enfin se tiendront également les marchés de Lavelanet, Pamiers, Saverdun, Mazères, Mirepoix.

Réapprovisionnement des stocks de masques pour les professionnels de santé:

Le port du masque est recommandé uniquement en présence de symptomes.

Les masques sont réservés en priorité pour les professionnels de l’hopital et la médecine de ville et de campagne, notamment pour les généralistes et les infirmières.

En Occitanie les approvisionnements de masques ont débuté dans un premier temps, hier dans les 3 départements les plus touchés (Hérault, Haute-Garonne et Aude) à destination des médecins et des infirmières. Les autres départements seront servis en suivant.

Les services d’accueil du public de la préfecture de l’Ariège sont fermés au public, les équipes présentes sont entièrement mobilisées sur la gestion de la crise .

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top