SocialToute l'actualité

Focus sur la Caisse d’Allocations Familiales

Mardi 13 janvier 2021 au matin, l’équipe de Direction et le Président de la Caisse d’Allocations Familiales recevaient Madame la Préfète. L’occasion de faire le point sur les actualités des aides et prestations familiales.

L’Intermédiation financière

Prévenir les impayés de pensions alimentaires, accélérer le processus de recouvrement en cas de survenance d’un impayé et plus globalement garantir l’application du droit à la pension alimentaire tout en apaisant cette source de conflits entre les anciens conjoints, tels sont les objectifs de l’intermédiation financière des pensions alimentaires.

L’intermédiation financière est entrée en vigueur en deux étapes :

  • A compter du 1er octobre 2020, les parents rencontrant déjà des impayés de pension alimentaire ont pu bénéficier de ce dispositif ;
  • A partir du 1er janvier 2021, l’intermédiation est devenue accessible à tous les parents, sans condition d’impayé préalable.

La Réforme AL

A partir de janvier 2021, les aides personnelles au logement évoluent : le montant de l’aide correspondra davantage à la situation financière actuelle des bénéficiaires en prenant en compte les 12 derniers mois de revenus et non plus ceux d’il y a 2 ans. Le montant sera actualisé tous les 3 mois. Les aides au logement s’adapteront ainsi mieux à l’évolution de la vie des allocataires (baisse de revenus, chômage, reprise d’une activité, passage à la retraite…).

Désormais, les Caf récupèrent automatiquement les ressources les plus récentes auprès des employeurs, des Impôts, de Pôle emploi et des organismes sociaux. Il s’agit donc d’une nouvelle étape dans la modernisation des services publics.

Les droits actualisés seront versés à partir du 5 février (du 25 janvier pour les bénéficiaires des APL).

L’aide aux victimes de violences conjugales

 Dès lors qu’une victime de violence conjugale se manifeste ou relate des faits de violences conjugales à l’occasion de son entretien avec le travailleur social, une démarche d’accompagnement social est immédiatement engagée.

Les faits relatés peuvent avoir une certaine antériorité (d’un à douze mois), ou être récents.

Dans ces cas, le travailleur social, outre la procédure d’orientation vers les services de police ou de justice, ainsi que vers les services spécialisés d’aide aux victimes, peut avoir recours à un soutien financier.

Une aide financière, nouvelle possibilité validée par la Commission d’action sociale de la Caf d’octobre 2020, est alors mobilisée après évaluation de la situation. D’un montant maximum de 2 000 € sous forme de prêt et 650 € en secours, l’aide financière « violences conjugales » permet la prise en charge de frais tels qu’un relogement, une location de véhicule ou des honoraires d‘avocat.

L’aide à l’accès au numérique

En octobre 2020, la Commission d’action sociale de la Caf a voté favorablement à la création d’une nouvelle aide permettant aux enfants de familles bénéficiaires de l’action sociale d’acquérir des biens d’équipements numériques afin de favoriser la scolarité dans des conditions optimales. L’allocataire peut s’adresser au fournisseur de son choix : grandes enseignes, associations dont Eco-ordi 09, ressourceries, Emmaüs, etc….

Les bénéficiaires doivent avoir au moins un enfant à charge scolarisé en primaire, collège, ou à domicile.

L’aide, d’un montant maximum de 500 €, est attribuée sous forme de prêt et/ou de secours selon les revenus de la famille.

Nature des articles aidés :

  • Ordinateur portable ou non,
  • Tablette,
  • Périphériques : Imprimante scanner ou non, souris, écran et clavier, etc

Des aides à l’alimentation

Les Paniers solidaires

Dans le contexte économique et sanitaire actuel, la Caf de l’Ariège et le Conseil Départemental ont souhaité renforcer leur capacité à soutenir leurs usagers les plus fragiles pour subvenir à leurs besoins de 1ère nécessité sur le plan alimentaire.

Ce soutien repose sur une distribution de paniers alimentaires composés de produits variés issus des exploitations agricoles locales. Cette action a pour objectif de réaliser un double mouvement de solidarité à l’égard des familles mais aussi à l’égard des agriculteurs en difficulté, du fait de la crise économique que le contexte sanitaire a entraîné.

Ces paniers solidaires sont délivrés moyennant une participation modique des familles grâce au concours de partenaires et financés par les parties prenantes.

Cette action est de nature à être mise en relation avec d’autres actions développées sur le territoire, menées notamment par le Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises dans le cadre du Défi Alimentation positive ou la Cpam dans le cadre d’informations santé.

Le Programme Malin

Le programme Malin informe et accompagne les familles sur les thèmes de l’alimentation et de la santé nutritionnelle. « Pour les parents, l’arrivée d’un enfant est une bonne occasion de se poser la question de l’alimentation. De 0 à 1 an, l’enfant à une alimentation spécifique, après un an, l’enfant arrive à table avec la famille, il mange le même repas, c’est donc dès le début que l’alimentation de l’enfant influe celle de la famille », explique Benjamin Cavalli, le directeur du programme.

La Caf de l’Ariège s’inscrit depuis décembre 2020 dans le volet digital du programme qui permet d’envoyer à toutes les familles attendant ou ayant un enfant de moins de 3 ans un email présentant le programme et l’offre associée, accessible via le site « Programme Malin ». Conseils personnalisés, bons de réductions sur des produits alimentaires ou pour l’achat d’équipement culinaire sont proposés aux familles qui s’inscrivent dans le programme.

L’année 2021 sera marquée par le développement de l’offre territoriale permettant de mettre en réseau les acteurs locaux intervenant auprès des familles sur la thématique de l’alimentation et de faciliter l’accès des familles aux services et actions proposés localement.

Des subventions exceptionnelles

Dans le cadre du contexte sanitaire de l’année 2020 et de l’impact de celui-ci sur l’économie de notre pays, l’augmentation des situations de pauvreté et de précarité est une réalité. Aussi, il a été proposé au Conseil d’Administration, sur les fonds propres de la Caf, de verser une subvention exceptionnelle aux principales associations intervenant au service des familles fragilisées du territoire ariégeois. Des financements exceptionnels pour un montant de 28 500 € :

  • 5 000 € à la Croix Rouge
  • 4 500 € aux Restos du Cœur
  • 4 000 € au Secours Populaire
  • 2 000 € à chacune des associations suivantes :
    • Emmaüs
    • Entraide Arize-Lèze
    • Source Vie Nouvelle (épicerie solidaire)
    • Hérisson Bellor.
    • Secours Catholique
  • 5 000 € pour le barnum de l’accueil de jour, soit 40 % environ du coût.

Photo à la Une, de gauche à droite : Richard Carrat, directeur de la Caf/ Sylvie Feucher préfète de l’Ariège / Alain Rouvière, président du conseil d’administration de la Caf

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
2
Chouette
0
J'aime
0
Dubitatif
0
Silly
0
Laurence d'AzinatTv
Rédactrice principale sur Azinat.com, Laurence réalise au quotidien des reportages sur les produits et recettes du terroir ariégeois.

    Tu pourrais aussi aimer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:Social