AgricultureEnvironnementUNE

Clim’agil : les éleveurs engagés dans l’adaptation au changement climatique.

Jeudi 19 mai, s’est tenu la visite d’exploitations mettant en pratique les adaptations au changement climatique en Ariège en lien avec le projet Clim’Agil. Nous étions présent sur l’exploitation agricole de Marcel Authier, agriculteur à Mirepoix et nous avons ainsi pu interviewer Nelson Guichet, conseiller arbres, forets et bois à la chambre de l’agriculture de l’Ariège.

Les 18 et 19 mai, les partenaires du projet transfrontalier POCTEFA Clim’agil ont présenté, lors d’un séminaire de clôture au Lycée Agricole de Pamiers, les résultats du projet, et ont croisé leurs actions avec celles menées dans des projets analogues, portant sur l’adaptation de l’agriculture au changement climatique. Les différents acteurs présents ont ainsi contribué à bâtir une feuille de route pour les années à venir.

CLIM’AGIL a réuni 4 partenaires : côté français, les Chambres d’agriculture de l’Ariège et des Hautes-Pyrénées ; côté espagnol, Abere, un centre de gestion opérant sur le Pays Basque Espagnol (province d’Alava), et Agroterrori, un organisme de Recherche & développement de Catalogne. Le programme d’action, mis en œuvre de janvier 2020 à mai 2022, visait à élaborer une stratégie d’adaptation des élevages au changement climatique. Le projet s’inscrit dans les priorités du programme de coopération transfrontalier POCTEFA, et a bénéficié de fonds européens FEDER.

Quels enseignements peut-on en tirer ?

Des projections climatiques ont été réalisées (jusqu’à horizon 2100), pour identifier les impacts du changement. Ceux-ci ont été également mesurés sur des exploitations, grâce à un outil de diagnostic de vulnérabilité, pour analyser les conséquences attendues d’un point de vue technique et économique.

Parmi ces impacts, on peut retenir :

  • La pluviométrie se maintient en Ariège mais sa répartition évolue, et surtout la hausse des températures moyennes provoque une plus grande évapo-transpiration, il faut donc s’attendre à un accroissement de la sécheresse des sols ;
  • Le nombre de gel diminue (30 jours en moins par an à Ax-les-Thermes) : cette réduction du froid hivernal explique les démarrages précoces de la végétation (et l’impact des gels tardifs, notamment sur les arbres fruitiers, tels qu’observés en avril 2021 et 2022) ;
  • Des aléas, des changements brutaux de météo, vont compliquer l’organisation au quotidien et la conduite des cultures et des troupeaux.

Comment les agriculteurs peuvent-ils s’adapter ?

Trouver des alternatives au pâturage des prairies en période de sécheresse, produire des fourrages moins gourmands en eau, protéger les sols et les troupeaux, réduire les risques de stress thermique… de nombreuses pistes d’adaptation sont aujourd’hui disponibles.

Des pratiques d’adaptation ont été suivies sur plusieurs exploitations, et des fiches techniques permettent de conseiller les agriculteurs souhaitant les mettre en application. Un large public de conseillers et d’agriculteurs a été sensibilisé aux conséquences et moyens de s’adapter sur tout le territoire

Quelles suites donner au projet ?

Les partenaires proposent aux filières et aux territoires une stratégie pour s’adapter au Changement Climatique. Ses grandes lignes proposent de :

  • Poursuivre l’observation du Climat et le suivi des projections climatiques. Via un réseau de stations sur notre territoire, l’observation permet la publication de bulletins fourrage et d’irrigation, et confirme les impacts du changement climatique. Le renforcement de ce réseau de stations locales permettra aux agriculteurs d’adapter leur conduite selon les conditions climatiques.
  • Déployer des campagnes de sensibilisation des acteurs agricoles du territoire au changement climatique via des journées techniques, voyages d’études, diffusion de fiches techniques.
  • Et enfin, accompagner techniquement les agriculteurs dans la mise en place des adaptations, via le conseil individuel et collectif, en s’appuyant sur les méthodes et outils développés au cours du projet.

Clim’Agil doit permettre au plus grand nombre d’éleveurs de s’approprier les innovations disponibles permettant aux systèmes d’évoluer pour mieux s’adapter au changement climatique.

Nous avons été convié à la journée du jeudi 19 mai qui a été consacrée à la visite d’exploitations mettant en pratique les adaptations au changement climatique en Ariège.

Nous avons fait la rencontre de Nelson Guichet, conseiller arbres, forets et bois à la chambre de l’agriculture de l’Ariège qui nous a montré et expliqué les changements que Marcel Authier, agriculteur à Mirepoix, a mis en place dans son exploitation en lien avec le projet Clim’Agil.

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
1
J'aime
0
Dubitatif
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’articles:Agriculture