Environnement

Jumelage entre les Collectifs « Or de Question » et l’Association « Stop Mine Salau »

Jumelage et convergence de lutte contre l’industrie minière entre le Collectif « Or de Question » en Guyane et l’Association « Stop Mine Salau »

En août 2018, dans la commune de Salau en Ariège, a eu lieu le Festival « Stop Mines & Coordination des Luttes » qui a permis de rassembler de nombreux collectifs de citoyens opposés à la relance minière tant en métropole qu’en territoires ultra-marins.

L’objectif étant, au-delà des considérations économiques, d’évoquer et d’analyser les impacts sanitaires, environnementaux et sociaux de l’extractivisme mais aussi de l’après-mine dont les effets néfastes se font toujours sentir durablement après la cessation d’activité.

A cette occasion, deux organisations, le Collectif « Or de Question » de Cayenne en Guyane et « Stop Mine Salau » en Ariège, particulièrement déterminées à défendre l’intérêt général et leurs patrimoines naturels respectifs, ont décidé d’unir leurs forces sur deux actions concrètes. :

La première, à l’instar de plusieurs pays européens, consista à coordonner un moratoire sur l’utilisation du cyanure dans l’industrie minière, compte tenu de nombreuses et régulières ruptures de digues de par le monde. Cette initiative connu un franc succès et fait dès lors l’objet d’une proposition de résolution à l’Assemblée Nationale et au Sénat, par plusieurs parlementaires, toutes tendances confondues.

La seconde se concrétise aujourd’hui par l’annonce d’un jumelage symbolique entre le Collectif « Or de Question » de Cayenne en Guyane et « Stop Mine Salau » en Ariège.

L’objectif de cette union étant de coordonner et mutualiser nos réseaux techniques, scientifiques et juridiques afin d’être encore plus efficace dans ce combat pour la préservation du climat et l’avenir des générations futures.

Par ailleurs, ce jumelage permettra de définir des stratégies communes pour dénoncer les désinformations impulsées par les multinationales et entérinées par le gouvernement, visant à convaincre la population de la possibilité de mines et forages « propres », et obtenir ainsi « l’acceptabilité sociale » nécessaire à ces projets.

La Guyane et la commune de Couflens-Salau, avec cette ambition unanime ont aussi toutes deux la singularité d’être à la fois isolées des grandes métropoles, d’héberger une biodiversité remarquable et d’être résolues à préserver celle-ci, conscientes l’une comme l’autre que c’est leur bien le plus précieux à tous les niveaux, humain et économique.

Vous trouverez dans le dossier de presse ci-joint le détail de nos structures respectives et de cette collaboration à venir.

Contact Presse :
Stop Mine Salau : Tél : 07 85 64 21 61
Or de Question : Tél : 07 88 205 367

2 Comments

2 Comments

  1. Avatar

    MANDROU

    25 mai 2019 at 16 h 06 min

    Encore une pétition pour empêcher les gens de travailler tout en restant au pays !! Tous les prétextes sont bons notamment celui de la biodiversité. La plupart des pétitionnaires n’ont aucune origine ariégeoise et ne travaillent pas (ou rarement). Nous, ariégeois de pure souche, demandons à ces gens-là de se mêler de leur affaire. On ne les a pas attendus pour savoir ce qui est bon pour nos belles montagnes. Je ne crois pas que le chômage le soit.

  2. Avatar

    MOREIRA

    27 mai 2019 at 23 h 16 min

    Très bien dit. Excellent même et tellement vrai !!!!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top