CouseransRétrospectiveToute l'actualitéUNE

Seix : un chasseur blessé, une ourse morte, et deux oursons orphelins …

Samedi 20 novembre, aux alentours de 15 h30, le peloton de gendarmerie de haute montagne est intervenu pour porter secours à un homme de 70 ans gravement blessé à la jambe. La victime a été immédiatement transporté au CHIVA dans un état jugé préoccupant

L’homme est un chasseur qui effectuait une battue aux sangliers. Il aurait rencontré un ours femelle accompagnée de ses deux oursons. Les gendarmes ont repéré une carcasse d’ours en contrebas du lieu où a été trouvée la victime, ce qui pourrait accréditer la thèse d’un accident lié à la rencontre entre l’homme et l’animal.

“C’est la première fois depuis 25 ans qu’un ours blesse un homme dans les Pyrénées et nous souhaitons qu’il puisse se rétablir rapidement et complètement.” Indique l’association Pays de l’Ours – Adet et de poursuivre :

Une ourse ne mord pas un homme sans raison. La seule explication possible est qu’elle ait senti ses oursons menacés. Pourquoi, comment, c’est impossible à dire sans connaître le déroulement exact des faits.

L’enquête, que nous souhaitons rapide et complète, devra établir les circonstances précises ayant mené à la blessure du chasseur et à la mort de l’ourse. Elle seule permettra de tirer les leçons de cet évènement malheureux, par exemple en renforçant la sensibilisation et la formation des chasseurs pratiquant en zone à ours.

Une hypothèse est que cette ourse soit la femelle Caramelles, née en 1997 dans les Pyrénées et repérée cette année avec deux oursons dans ce secteur. Si c’est confirmé, l’histoire se répèterait : Sa mère Mellba a également été tuée lors d’une battue en septembre 1997, alors que Caramelles et son frère Boutxy n’avaient que 8 mois.

N’oublions pas en effet que deux oursons orphelins restent maintenant isolés dans le secteur. L’expérience montre qu’ils peuvent se débrouiller seuls à cet âge, à la condition qu’ils soient protégés jusqu’à leur entrée en tanière dans quelques semaines.

Nous demandons que l’OFB suive particulièrement ces animaux, que les battues soient suspendues dans le secteur, et nous appelons les chasseurs de la vallée à la plus grande vigilance envers ces oursons inoffensifs et encore fragiles.

 La préfecture de l’Ariège déclare qu’une enquête judiciaire a été ouverte pour comprendre les circonstances de cet accident.

Source : Préfecture de l’Ariège / Pays de l’Ours – Adet

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
5
Chouette
5
J'aime
2
Dubitatif
7
redaction
La rédaction d'AZINAT.COM TV reçoit tous vos messages, communiqués et les sélectionne pour les diffuser au bon endroit et dans la bonne rubrique ..

    Tu pourrais aussi aimer

    4 Commentaires

    1. […] Source : Seix : un chasseur blessé, une ourse morte, et deux oursons orphelins … – Actualités en Ar… […]

    2. Si la victime avait été un promeneur: votre article mettrait toujours en avant les pauvres oursons ou le marcheur?

      1. Bonjour, les Pyrénées accueillent des milliers de randonneurs par an , il n’ont jamais eu le moindre soucis avec les ours.
        Les seuls personne a devoir tuer des ours ont été des chasseurs … qui sont mille fois moins nonbreux que les randonneurs.
        Je cours et marche dans les montagne de mon Ariège natale depuis près de 30 ans , souvent en solitaire de jour comme de nuit .
        Les seules frayeurs que je me suis fait sont : des tirs de chasseurs , des chiens agressifs en liberté dans les villages , me faire charger parfois par des vaches ou taureaux en traversant des près ( surtout si on a un chien) . Des sangliers qui vous sortent devant au dernier moment .
        Combien de chasseurs sont morts ou blessés par des attaques de sangliers touchés par leurs propres balles ? Pourtant , ils ne demandent pas pour autant de supprimer cette espèce qui est devenu invasive , qui crée de nombreux accidents de la route et dégats de culture également .
        Je peux comprendre que l’ours peut être un problème pour l ‘élevage , mais je suis désolé, pour moi il n’en ai est pas un pour les chasseurs.
        La pluparts des pays du monde essayent de protéger leurs espèces animales en voie d’extinction, et essaye de ne plus reproduire les erreurs du passé en sachant s’adapter .
        La chasse est une pratique dangeureuse ou toutes les mesures de sécurités doivent être prises, elle fait de nombreux accidents , le nombre de chasseurs et civils tués ou bléssés par an reste important, ce n’est pas pour autant qu’on prévoit de l’interdire.
        Rien qu’en Ariège , tous les ans , il y a de nombeux accidents de chasse : Chasseurs, vététistes, randonneurs bléssés ou tués, elle a fait beaucoup plus de dégat que l’ours et on en parle beaucoup moins .

    3. Je suis vraiment désolé de lire sur la presse les differents discours de la présidente du conseil départemental de l’Ariège Mme Tequi :
      “Plus il y aura des ours moins il y aura des troupeaux et des hommes”, “Il faut retirer des ours”
      “Oui, mais écoutez, nous on a alerté depuis plusieurs années. Vous savez, j’étais venue ici, c’était en 2019, parce qu’un randonneur s’était fait courser sur 150 mètres. Donc ce n’est pas un événement isolé. Sauf que là, on a passé quand même un cap. Un cap sur lequel on a alerté le président Macron depuis des années. ” “N’attendez pas qu’il y ait des blessés ou des morts” implore-t-elle avant de mander “le retrait” du plantigrade.
      Mme Tequi, tous les pays du monde essayent de protéger leur espèces en voie d’ extinction , ça demande parfois de l’adaptation de la part des populations locales , Les bergers d’ Espagne et d’Italie ont su s’adapter avec des espèces comme les ours ou les loups , Nous en Ariège, nous ne savons pas faire. A la place , nous reproduisons les mêmes erreurs qui ont créés ces extinctions.
      Vous demandez à supprimer l ’emblème des Pyrénées pour éviter les centaines de brebis prédaté par l’ours certe c’est dramatique , mais les chiens errants en tuent tout autant tous les ans et ça on en parle moins .
      Vous demandez la régulation de l’ours en nous comparant à la Slovénie ou la densité d’ours est 100 fois supérieure à la notre .
      Vous faites passer l’ours pour un danger pour les humains et animaux en citant le chasseur de Seix ,1 être humain à avoir été bléssé par un ours depuis près d’un siècle en Ariège . Pensez vous que c’est lui le 1er danger quand vous vous baladez avec vos enfants dans les bois ? Lisez vous les titres de presse de notre département Mme la présidente ? Avez vous vu le nombre de personnes qui sont blessées ou tuées tous les ans par des tirs de chasse en Ariège? 2015 un chasseur de 56 ans tué à Ignaux ,2016 un chasseur de 30 ans tué en fin de battue ,2018 un vététiste grièvement bléssé par un chasseur à Mirepoix, 2019 un chasseur de 70 ans tué à Varilhes, . Pensez vous que l’ ours fait autant de dégats humains dans notre département? Si une autre activité faisait autant de morts et blessés que la chasse , en France , elle serait immediatement interdite . On ne peut pas venir se plaindre de se faire blesser par un animal en tant que chasseur, ça fait malheuresement parti des risques . Quand des chasseurs sont blessés ou tués par un sanglier , ces derniers viennent t’ils demander de supprimer cette espèce?
      Je respècte la chasse quand elle est pratiquée par de bons chasseurs, et la plupart des accidents viennent de
      comportements irresponsables .
      . Je parcours les montagnes de l’ Ariège depuis plus de 30 ans de jour comme de nuit à la frontale , souvent en solitaire et je peux vous garantir que l’ours est la dernière chose dont j’ai peur.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:Couserans