Agriculture

Carton plein pour le Salon à la Ferme de la Confédération paysanne

Ce week-end 4 fermes ont ouvert leurs portes en Ariège, l’occasion d’accueillir un public nombreux et très concerné, des élu·es et des porteur·euses de projets pour échanger sur les pratiques d’agriculture paysanne.

Un focus particulier en « Terre d’Aristée » à Fabas sur les problématiques liées à la grippe aviaire fut l’occasion de rappeler le refus de la Conf’ de claustration des animaux, qui va à l’encontre de leurs besoins vitaux, de leur bien être et de leur alimentation.

Un public passionné a assisté à l’ouverture de ruches pour comprendre tout ce qui se passe avant le pot de miel et l’enjeu de l’arrêt des pesticides empoisonneurs d’abeilles.

De belles balades pastorales à Axiat ont mis en avant le façonnement du paysage par l’élevage dans ces zones très escarpées et la nécessité de préserver le foncier pour les paysans.

Il fut question également des difficultés liées à l’installation agricole notamment sur des productions considérées comme atypiques (fruits rouges) et sur les enjeux de la transmission agricole.

En ces temps où de nombreux·euses actif·ives vont prendre leur retraite, nous devons relever le défi du renouvellement des générations. Nos territoires doivent et devront pouvoir accueillir celles et ceux qui souhaitent s’installer et donc prendre la mesure des enjeux de transmission et d’aménagement du foncier.

Ceci a été mis en évidence sur chacune des fermes participantes au salon et discuté avec tou·tes les les élu·es du territoire (à l’échelle des communes, communauté de communes, du département ou de l’État), tant leur rôle est crucial pour relever ce défi et garder des paysans nombreux en Ariège.

Sans oublier l’ouverture de la brasserie CO HOP en la présence d’un producteur de houblon, témoins d’un nouveau dynamisme d’une filière créatrice d’emplois.

Bref, des témoignages et des échanges très riches, à l’image de ce que nous voulons pour l’agriculture ariégeoise : des fermes nombreuses et diversifiées, des paysan·nes nombreux·ses et heureux·ses qui apportent une alimentation de qualité et de la vitalité au territoire.

Le Salon de l’Agriculture Paysanne reste et restera bien loin de la politique agricole mise en place par le gouvernement et le syndicat majoritaire, où la vision agricole se résume en trois mots : l’industrialisation et son fameux triptyque numérique, robotique, génétique, l’exportation, et les marchés financiers. Ou comment continuer à accélérer face au mur…

Angel Alegre
Co Porte parole Confédération paysanne de l’Ariège

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
0
Chouette
1
J'aime
0
Dubitatif
0
Laurence d'AzinatTv
Rédactrice principale sur Azinat.com, Laurence réalise au quotidien des reportages sur les produits et recettes du terroir ariégeois.

    Tu pourrais aussi aimer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plus d’articles:Agriculture