Action publique

La Haute-Ariège s’engage dans la réduction de ses déchets et l’amélioration de ses performances de tri

 La réalité est sans appel : chaque habitant du territoire de la Haute-Ariège produit annuellement 900 kg de déchets dont près de 600 kilos d’ordures ménagères résiduelles. C’est 150 kg de plus que le ratio moyen de territoires très touristiques comme celui de la Haute Ariège. C’est également 150 kg de plus que le tonnage qui doit être enfouie à Manses par le Smectom du Plantaurel.

Ne rien faire, c’est aller à l’encontre de la préservation de notre environnement. C’est également et assurément tendre vers une explosion des coûts d’élimination des déchets.

Afin de répondre aux enjeux tant environnementaux que financiers, locaux et globaux, la Communauté de communes de la Haute-Ariège (CCHA) s’engage auprès de ses habitants et de ses agents dans une démarche collective de réduction significative de la quantité de déchets produite sur son territoire. Cet engagement en faveur de la protection de l’environnement et du développement durable s’inscrit d’ailleurs pleinement dans son projet de territoire.

Réduire les déchets, améliorer le geste de tri, grâce à une prise de conscience de chacun, permettra également à la Haute Ariège de satisfaire aux objectifs du Plan régional de prévention et de gestion des déchets actuellement en enquête publique. Ce dernier fixe comme objectif une réduction des déchets ménagers de 13 % d’ici à 2025 et de 16% à 2031. Pour le tri, il vise à l’amélioration des performances de collecte sélective de déchets d’emballages et de papiers de 24 % à horizon 2025 et 31 % à 2031.

Ainsi, afin d’impulser une politique des déchets dynamique et positive, la CCHA vient de recruter une responsable dédiée à la réduction des déchets et au geste de tri. Madame Marie-Pierre Cruège sera donc chargée d’accompagner les élus dans la mise en oeuvre d’un service harmonisé et efficient des déchets dans la nouvelle intercommunalité, de porter les actions de communication et de sensibilisation en matière de réduction des déchets et de geste de tri à l’attention de tous les acteurs du territoire.

Sa première mission est de réaliser un diagnostic sur le fonctionnement actuel du service et de proposer des scénarios d’évolution possible tenant compte de la réglementation en cours et à venir, ainsi que des possibilités techniques et financières du territoire.

Un point d’étape est prévu à la fin du mois de juillet. Les premières actions de sensibilisation à la réduction des déchets et à l’amélioration du tri s’effectueront cet automne et se développeront ensuite progressivement.

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top