Économie et Entreprises

Brasserie « Le grand bison » : quand économie rime avec écologie !

C’est au 70 bis de la rue Maréchal-Joffre à Lavelanet que Marie Guera, Ariégeoise d’origine, ouvrait sa brasserie artisanale. Depuis, le «Grand Bison » a pris racine, s’est développé et propose différentes bières bio d’après les recettes de jeune cheffe d’entreprise. 

Marie travaille essentiellement avec des matières premières biologiques. Le malt et le houblon 

À ce jour, Marie élabore et propose ses recettes artisanales, non filtrées, non pasteurisées et refermentées en bouteilles de 33 et 75 cl. On peut ainsi déguster la Tribale, une bière dorée aux arômes subtils d’agrumes ; la Fontilla, blonde délicate à la mousse légère et aux saveurs rafraîchissantes, et la Flambeuse, bière ambrée toute en rondeurs, dans laquelle malts et houblons s’accordent parfaitement pour créer une explosion de goûts inimitables.

la Perce-neige, une bière d’hiver au gingembre, primée d’une médaille d’argent au concours international de Lyon. Une fierté pour l’équipe du Grand Bison

Une nouvelle bière a été élaborée, et se nomme « Sa Majesté ». « C’est une bière noire qui entre dans la catégorie des Impérial stout. Elle est assez forte, avec 8 % d’alcool, fruitée avec des saveurs de malt grillé

Depuis qu’elle a ouvert sa brasserie, Le Grand Bison, il y a six ans, Marie Guerra n’a cessé de chercher des solutions pour protéger l’environnement. « Une évidence » pour elle. Dernièrement elle s’est attaquée à l’utilisation du plastique, notamment le film de palettisation pour l’emballage de ses produits. « Aujourd’hui, nous utilisons des sangles réutilisables et des cornières en carton pour les palettes de boîtes de bouteilles de bière, elles aussi en carton. Fini aussi le scotch traditionnel, qui est remplacé par du papier », explique la brasseuse. Celle-ci étudie également la possibilité de remplacer les capsules en plastique des fûts de bière par d’autres plus écologiques.

Ces actions entrent dans la continuité de la politique de la brasserie pour la préservation de l’environnement, notamment avec la réduction de ses déchets. « Nos résidus de brassage sont certifiés biologiques. Nous les donnons à un éleveur du coin qui les ajoute à la nourriture de son bétail », poursuit Marie Guerra.

Afin de soulager ses employés, l’amélioration de l’ergonomie au travail est l’autre souci de la brasseuse. « Dans les semaines à venir, grâce à la mise en place d’un système de trémie, nous allons enfin voir la concrétisation d’un projet de longue date pour ne plus soulever les sacs de malt qui pèsent 25 kg chacun. D’autres projets dans ce sens sont à l’étude avec l’appui de la Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat)« , se réjouit Marie Guerra.

Le Grand Bison
70 bis rue du Maréchal Joffre – route de Raissac – Lavelanet

06.74.92.64.97
marie@legrandbison.fr
www.facebook.com
www.legrandbison.fr

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top