Actualités

Georges-Patrick Gleize, « Même les pierres ont une histoire »

C’est avec un plaisir chaque fois renouvelé que nous recevons Georges-Patrick Gleize, écrivain ariégeois incontournable. En ce mois de septembre, mois de la rentrée littéraire, il est venu nous parler de son tout dernier roman « Même les pierres ont une histoire« 

Nous avons bien entendu évoqué ce dernier né d’une série de « roman de terroir » où notre écrivain, toujours fidèle à son terroir et à son Ariège, nous entraine dans une saga familiale, entre 1904 et 1960, dans laquelle trois générations de notables, se perdent et se retrouvent à travers deux guerres et dans les fureurs de l’histoire.

Comme à l’accoutumé avec Georges-Patrick on retrouve là une histoire sensible et romanesque écrite avec un style limpide et précis. Le témoignage de temps révolus, de la mémoire des hommes de l’Ariège d’hier.

Mais l’actualité de Georges-Patrick ne s’arrête pas là puisque le prochain roman est d’ores et déjà en cours, ainsi qu’un prochain recueil de courtes biographies de personnalités ariégeoises qui sera intitulé « Ces ariégeois qui ont fait l’histoire« . Nous irons ainsi à la rencontre de personnages tels que Aristide Bergès, Théophile Delcassé, Gilbert Trigano, Mady de la Giraudière… et bien d’autres encore.

Egalement à paraître en format poche, « Une nuit en juin » le 8 octobre, et « La fille de la fabrique » en février 2021. « Le format de poche permet de toucher un public différent et de gagner du lectorat » explique l’écrivain.

Une actualité bien chargé donc, mais vous pourrez néanmoins retrouver Georges-Patrick Gleize au salon du livre de Pamiers les 17 et 18 octobre, ainsi qu’à Banat dans le cadre des « Estivades Poétiques » le 11 octobre. Si la situation sanitaire le permet bien entendu.

A suivre sur la page facebook de l’auteur : www.facebook.com/georgespatrick.gleize

Automne 1963. Francisco Ibanez, régisseur depuis près de quarante ans au domaine du Terrefort dans l’Ariège, reçoit la visite du maire du village. En l’absence d’Arnaud de Saint-Geniès, le propriétaire, parti avec son épouse assister à un congrès d’officiers de réserve, le maire lui révèle qu’il a été informé par un commissaire de police venu tout exprès de Paris du retour de Philippe de Saint-Geniès, le frère cadet d’Arnaud, personnage sulfureux ayant préféré disparaître sans laisser de trace à la Libération.
Francisco sait que pour son patron, qui fut pilote de l’Aéropostale, compagnon de Mermoz, puis engagé dans la Résistance, le retour de Philippe fera resurgir un passé qu’il a voulu oublier et dont personne ne veut plus parler.
Pourquoi Philippe de Saint-Geniès est-il de retour  ? Pour réclamer sa part  du domaine familial  ? Pour régler des comptes  ? Ou bien, peut-être, faire de dérangeantes révélations…

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top